Quelle est la technique la plus efficace pour le prolapsus genital?

Quelle est la technique la plus efficace pour le prolapsus génital?

C’est la technique la plus efficace et la plus pratiquée. Elle est réalisée par voie haute habituellement par cœlioscopie. La durée d’hospitalisation est très courte. Elle peut être associée au traitement d’un prolapsus génital ou urinaire chez la femme. La résection par voie basse (opération de Delorme ou d’Altemeier)

Quel est le symptôme classique du prolapsus rectal?

La constipation, un symptôme classique du prolapsus rectal La constipation est un symptôme fréquent chez les personnes victimes d’un prolapsus rectal. Parfois, le sphincter anal est si distendu que les matières fécales ne peuvent plus être retenues (incontinence fécale).

Est-ce que la récidive peut être associée à un prolapsus génital chez la femme?

Elle peut être associée au traitement d’un prolapsus génital ou urinaire chez la femme. Elle consiste à couper et réintroduire le segment rectal extériorisé. Le risque de récidive est très élevé mais elle a le gros avantage d’être très peu traumatisante et s’adresse à des patients très fragiles, en général des femmes âgées.

LIRE AUSSI :   Comment demander un amenagement de poste?

Comment procéder à la chirurgie du prolapsus?

La chirurgie du prolapsus peut s’effectuer par trois voies d’abord possibles : – La laparotomie (ouverture de l’abdomen), sous anesthésie générale (mais rarement nécessaire), – La voie haute par cœlioscopie, sous anesthésie générale (une à deux heures),

Est-ce que certaines chirurgies du prolapsus permettent une descente d’organes?

A noter que certaines chirurgies du prolapsus ne permettent une amélioration que partielle (lorsqu’elles n’échouent pas), de sorte que certains symptômes liés à la descente d’organes persistent. De plus, le principal risque est la récidive (qui peut survenir dans les mois ou années qui suivent).

Comment procéder à la récidive du prolapsus?

Lorsqu’on procède par voie haute, le chirurgien replace les organes et les suspend au sacrum (os central du bassin) à l’aide de bandelettes de fil chirurgical afin d’éviter la récidive du prolapsus. Par voie vaginale, l’opération consiste à retirer l’utérus et à remonter la vessie…