Comment reconnaitre le senecon?

Comment reconnaître le séneçon?

La tige est pleine, avec une consistance plutôt coriace, à section ronde. Elle a une surface striée, et elle est glabre ou pubescente. Les feuilles sont alternes, avec une base simple (feuilles inférieures) ou embrassante (feuilles supérieures) mais ne formant pas d’oreillette.

Comment détruire le séneçon?

Le moyen le plus efficace reste l’arrachage du séneçon par le pied juste avant le stade de la floraison afin de ne pas disséminer les graines puis le brulage de la plante.

Où pousse le séneçon?

Il est très commun en Europe, en Asie tempérée et dans l’Afrique du Nord. L’espèce est naturalisée en Amérique du Nord et ponctuellement sur le reste du globe. Le séneçon commun est toxique pour la plupart des mammifères.

LIRE AUSSI :   Qui a invente le premier avion moderne?

Est-ce que les séneçons sont toxiques?

Qu’elles soient consommées en vert ou séchées, toutes les parties de la plante sont toxiques, particulièrement aux premiers stades de végétation (jeunes pousses). Comme les AP donnent un goût amer à la plante, les séneçons sont normalement ignorés par les chevaux au pâturage, mais certaines conditions augmentent les risques d’intoxication :

Pourquoi le séneçon peut-il être consommé par les chevaux?

Normalement peu appétant, le séneçon peut être consommé par les chevaux dans le foin, ou parfois pâturé, lors d’étés secs, quand la végétation est plus rare. L’apparition des symptômes signe une intoxication avancée, souvent létale.

Est-ce que la plante est toxique?

La plante est toxique qu’elle soit au champ ou dans le foin. Toutes les parties de la plante sont toxiques. En prairie les chevaux s’y intéressent normalement assez peu, mais attention certains chevaux la consomme même s’il y a suffisamment d’herbe. En cas de présence de séneçon dans les pâturages il faudra donc être particulièrement vigilant.

LIRE AUSSI :   Quel est la difference entre didactique et pedagogique?

Est-ce que le fourrage est toxique pour le cheval?

Une fois séchée et mélangée au fourrage, une plante toxique est beaucoup plus difficile à identifier et à repérer, pour le cheval comme pour l’homme. De nombreux cas d’intoxication par les plantes sont ainsi liées à un fourrage contaminé par des espèces toxiques.