Comment identifier la maladie de Cushing chez le cheval?

Comment identifier la maladie de Cushing chez le cheval?

La maladie de Cushing chez le cheval présente de nombreux symptômes. Du coup, elle est relativement facile à identifier, même pour vous en tant que propriétaire. Pas besoin d’être armé d’un stéthoscope et d’un kit de prise de sang. Vous voyez Chewbacca dans Star Wars? Ben c’est ça !

Comment prévenir la maladie de Cushing?

Pour autant, une prise en charge rapide de la maladie est bénéfique pour préserver une bonne qualité de vie du cheval. Un cheval âgé devrait donc être suivi régulièrement par un vétérinaire. En présence de signes caractéristiques de la maladie de Cushing, un dosage simple de l’ACTH dans le sang est réalisé.

Quel est le traitement de choix pour le cheval?

Il s’agit aujourd’hui du traitement de choix pour les chevaux atteints de la maladie de Cushing. Il est administré par voie orale de façon quotidienne. Ce traitement ne permet pas de guérir le cheval ; il doit être donné à vie.

LIRE AUSSI :   Pourquoi les chats aiment le beurre?

Quelle est la conséquence de la certitude chez les chevaux atteints?

La principale conséquence est l’augmentation du taux de cortisol (cortisone « naturelle ») dans le sang. Le diagnostic de certitude se fait par prise de sang, le vétérinaire demande en général un dosage de l’ACTH, anormalement élevé chez les chevaux atteints.

Comment fonctionne l’hypothalamus chez un cheval?

Chez un cheval sain, l’hypothalamus contrôle, grâce à la sécrétion de dopamine, la production d’hormones libérées par l’hypophyse, plus particulièrement son lobe intermédiaire (pars intermedia). La maladie de Cushing est la conséquence d’une dégénérescence de l’hypothalamus qui ne tient plus son rôle de régulateur.

Comment diagnostiquer la maladie de Cushing?

Si votre cheval âgé présente un ou plusieurs de ces signes cliniques contactez votre vétérinaire pour un examen et bilan sanguin. En ce moment le diagnostic de maladie de Cushing se fait par une simple prise de sang. On mesure la quantité d’ACTH dans le sang. Si le test sanguin est positif le diagnostic est immédiat.

LIRE AUSSI :   Quand refaire demande prime activite?

Est-ce que les chevaux atteints de Cushing développent la fourbure?

Saviez-vous qu’entre 15-20\% des chevaux âgés de plus de 15 ans développent la maladie de Cushing et que 30\% des chevaux atteints de Cushing ont un ou plusieurs épisodes de fourbure? Il y a de quoi s’intéresser à cette maladie!

Est-ce que le cheval présente une fourbure?

C’est un signe très fréquent et caractéristique de la maladie. Dans plus d’un cas sur deux, le cheval présente une fourbure ; il s’agit de l’inflammation sévère du pied, notamment du podophylle, très douloureuse, à terme la troisième phalange peut basculer dans le sabot et même le percer.

Quelle est la maladie chronique du cheval?

Cette maladie chronique est en fait un trouble endocrinien lié au vieillissement de l’organisme qui affecte généralement le vieux cheval. Des études vétérinaires affirment que 15 à 30\% des chevaux âgés de plus de 15 ans seraient atteints de ce dérèglement hormonal.

LIRE AUSSI :   Ou trouver le formulaire de contact EDF?

Quelle est la maladie de Cushing?

La maladie de Cushing concerne les chevaux vieillissants, elle touche environ 30\% des chevaux de plus de 15 ans. Les symptômes chez le cheval sont nombreux, ils apparaissent au fur et à mesure de l’évolution de la maladie. Tristesse, baisse de forme : c’est normalement le premier signe, mais il passe souvent inaperçu.

Quel est le rôle de la dopamine chez les chevaux sains?

Chez les chevaux sains, l’hypothalamus sécrète de la dopamine qui va avoir un effet de frein au niveau de la production et de la sécrétion de l’ACTH par l’hypophyse. Dans le syndrome de Cushing, une neuro-dégénérescence de certaines cellules de l’hypothalamus entraine une diminution de la production de dopamine.

Quels sont les troubles neurologiques chez le cheval?

Une hyperhydrose, c’est à dire une sudation excessive, est possible aussi. Enfin des troubles neurologiques peuvent apparaître, comme de l’ataxie (troubles de l’équilibre), une cécité (perte de vision) ou encore de la narcolepsie (endormissement soudain). A lire aussi : La fourbure chez le cheval.